Reflexion

Historique

PageStatique - Historique

Lachute au fil du temps...

Avant la colonisation européenne : les Algonquins habitent la vallée de l'Outaouais.

  • 1682 Charles-Joseph d'Ailleboust reçoit du comte de Frontenac, gouverneur général de la Nouvelle-France, une seigneurie de 186 km2 de forêt vierge. Ce fief est borné par la rivière des Outaouais au sud, une ligne traversant le centre du hameau de Carillon à l'ouest, et le lac Clair au nord. Possédant déjà un château à Argenteuil-sur-Armançon, dans la région de la Bourgogne, Charles-Joseph d'Ailleboust nomme ces terres seigneurie d'Argenteuil.
  • 1697Le seigneur d'Ailleboust et sa femme Catherine Le Gardeur vendent la seigneurie à leur fils Pierre. Au fil des ans, le fief passe à Louis Panet, puis au major Murray.
  • 1753Antoine Brunet est le premier francophone à s'installer à Lachute.
  • 1759Après la conquête de la Nouvelle-France par l'armée britannique, les Anglais implantent leurs lois, mais respectent néanmoins certains droits seigneuriaux français.
  • 1796Jedediah Lane, vivant à Jericho, au Vermont, achète du major Murray plusieurs milliers d'acres de terres situées des deux côtés de la rivière du Nord, là où Lachute se trouve aujourd'hui. La même année, Hezekiah Clark et sa famille, également de Jericho, s'installent près de la chute de la rivière du Nord. Des Loyalistes fuyant la révolution américaine les suivent, de même que d'autres anglophones venant de Bytown (qui deviendra Ottawa) et des îles britanniques.
  • 1798La population de Lachute se compose alors de cinq familles. La bourgade s'appelle The Chute, l'appellation anglaise qui réfère à la chute de la rivière du Nord.
  • 1803On compte 30 familles éparpillées sur les deux rives de la rivière du Nord.
  • 1804Une meunerie est construite sur la chute.
  • 1809Thomas Barron est le premier colon écossais à s'établir dans Argenteuil. Il achète toutes les terres du territoire qui deviendra le centre de la ville de Lachute.
  • 1810Lachute compte maintenant 83 familles, incluant 211 enfants d'âge scolaire.
  • 1813Le premier magasin général ouvre ses portes.
  • 1814Sir John Johnson achète le reste de la seigneurie d'Argenteuil. Il fait construire une scierie et donne du terrain pour qu'on y érige des églises, ce qui contribue à attirer de nouveaux colons dans Argenteuil.
  • 1825Thomas Barron devient le premier magistrat, puis le premier maire de Lachute.
  • 1829Le cultivateur Pierre Robert s'installe dans Argenteuil. D'autres colons francophones l'avaient précédé, mais ils ont ensuite quitté la région.
  • 1851Les francophones représentent 8 % de la population de Lachute.
  • 1854Le Parlement du Canada-Uni abolit le système seigneurial et le comté d'Argenteuil est créé l'année suivante.
  • 1870Lachute prend de l'expansion : le chemin de fer reliant Montréal à Ottawa passe au cœur de la petite agglomération. Félix Hamelin et Thomas Henry Ayers implantent la première industrie, une fabrique de laine appelée Ayers ltée. Le développement économique et social se poursuit, lorsque l'Irlandais James Crocket Wilson ouvre la papeterie J.C. Wilson Mills ltée, aujourd'hui Cascades, division Groupe Tissu.
  • 1880Lachute compte 650 habitants.
  • 1887La compagnie Canadian Pacific Railway construit une gare au centre de la petite ville.
  • 1885La Ville de Lachute est incorporée. Elle compte alors environ 1 300 personnes.
  • 1900La population se compose maintenant de 35 % de francophones.
  • 1901L'électricité est établie.
  • 1925Lachute recense environ 3 000 habitants.
  • 1941La population grossit  à 5 310 personnes.
  • 1950Le maire J.-Évariste Valois fait établir le principe de l'alternance des maires anglophones et francophones aux deux ans. Cette règle est maintenue jusqu'au début des années 1970.
  • 1952Lachute continue à prendre de l'expansion. La construction de son hôtel de ville est terminée, et les services médicaux et pharmaceutiques de la région se concentrent dans la municipalité.
  • 1956L'aéroport de Lachute célèbre son ouverture et est déclaré aéroport international.
  • 1957Les francophones composent maintenant 66 % de la population de 8 848 personnes.
  • 1961L'usine de filtration d'eau est construite.
  • 1963L'hôpital d'Argenteuil ouvre ses portes au début des années 1960. Suivent un centre d'art et des écoles secondaires francophone et anglophone.
  • 1966Lachute et le village d'Ayersville se fusionnent, pour former la Cité de Lachute.
  • 1968Le premier aréna ouvre ses portes.
  • 1971Dans le contexte de la construction de l'Aéroport international de Mirabel, une partie de la paroisse Saint-Jérusalem est annexée à Lachute.
  • 1981La Cité de Lachute redevient la Ville de Lachute.
  • 1985Lachute célèbre son centenaire.
  • 1992La Maison de la culture ouvre ses portes et la revitalisation du centre-ville est enclenchée.
  • 1995Cette année marque la construction de l'aréna appelé Centre récréatif Kevin-Lowe-Pierre-Pagé, ainsi que des postes de police et de pompiers.
  • 2000Une partie du territoire de Mirabel est annexée à Lachute.
  • 2002Dans la foulée de la réforme policière menée à l'échelle du Québec, le Service de police municipale de Lachute est transféré à la Sûreté du Québec.
  • 2003L'extérieur de l'hôtel de ville est rénové à l'automne.
  • 2004C'est au tour de l'intérieur de l'hôtel de ville de subir des rénovations au cours de l'été.
  • 2010Lachute fête son 125e anniversaire !

 

 

Si l'histoire de la région vous intéresse, visitez le site comte-argenteuil.com. Il regorge d'une foule d'informations et d'images sur l'histoire d'Argenteuil.

Une création Web de Spektrum Media