Reflexion

Actualités

Nouvelle - Actualités

Le cabinet comptable Amyot Gélinas a déposé une demande contre la Ville de Lachute, la RIADM ainsi que le maire Carl Péloquin pour diffamation et perte de contrats

COMMUNIQUÉ

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

« Le cabinet comptable Amyot Gélinas a déposé une demande contre la Ville de Lachute, la RIADM ainsi que le maire Carl Péloquin pour diffamation et perte de contrats »

Lachute, le 6 décembre 2016 – Dans un souci de transparence, la Ville de Lachute et la Régie Intermunicipale Argenteuil Deux-Montagnes souhaitent informer leurs citoyennes et leurs citoyens que la Ville de Lachute, la RIADM ainsi que le maire et président du conseil d’administration de la RIADM, monsieur Carl Péloquin, ont reçu, le 30 novembre dernier, une demande en dommages pour diffamation au montant de 850 000 $ de la part du cabinet comptable Amyot Gélinas, principalement à la suite de résolutions adoptées par le Conseil de la Ville de Lachute et de la RIADM concernant ce cabinet.

Par ailleurs, la Ville de Lachute et la RIADM seront représentées par la firme DHC Avocats pour assurer leur défense et celle de monsieur Péloquin dans ce dossier.

Le maire de la Ville de Lachute et président du conseil d’administration de la RIADM, monsieur Carl Péloquin déclare que « le conseil municipal de Lachute et la RIADM se sont dûment prononcé par résolutions, et ce, de bonne foi, dans le cadre de leurs missions respectives. »

De plus, il ajoute que « cette poursuite, notamment personnellement contre moi, apparaît comme une poursuite bâillon dans le but de m’intimider de par le montant déraisonnable réclamé et ses conclusions. Nous avons donné mandat à nos avocats de contester cette poursuite et nous sommes confiants que la Cour Supérieure fera la lumière sur le bien-fondé de la position de la Ville et de la RIADM, et rendra justice dans cette affaire. »

« Quant à l’issue de ce dossier, il est entre les mains du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), de l’Ordre des comptables professionnels agréés (CPA) et de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) et je prends pour acquis qu’ils vont éventuellement jouer leurs rôles respectifs car la Ville et la RIADM ont procédé dans ce dossier à des demandes d’enquêtes qui suivent présentement leur cours », a conclu monsieur Péloquin.

- 30 –

 

Source : Carl Péloquin, maire de la Ville de Lachute

Une création Web de Spektrum Media